...Ou comment retracer le parcours des Poilus de votre famille.

Toutes les familles françaises de souche ont au moins un aïeul qui a combattu, et est peut-être mort, lors de la Grande Guerre. A presque 100 ans du déclenchement de ce conflit apocalyptique, il est possible maintenant de retracer le parcours de nos arrières Grand-Pères, de retrouver une trace et la cause de leur mort ou tout simplement restaurer une photo jaunie sur laquelle l'un d'entre-eux apparait. Grâce à internet, ces démarches sont simples : en effet l'Etat français permet dorénavant à tout citoyen d'accéder aux archives des Armées.

Premièrement il faut aller sur le site Mémoire des Hommes en cliquant sur le lien ci dessous :   

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/

Ensuite aller dans l'onglet "Première Guerre Mondiale" de la colonne de gauche puis choisir l'archive qui nous intéresse : "Mort pour la France" pour retrouver la fiche de décès de son aïeul (Tué à l'ennemi est le mention utilisée pour signifier la mort au front d'un soldat). Remplissez le formulaire (le nom propre uniquement peut suffire) puis validez pour obtenir la fiche. Il est possible d'imprimer le document.  ça étonne toujours mais il est utile - voire nécessaire - de rappeler que plus de 900 soldats Français mourraient chaque jour, et ceci durant plus de 51 mois (bataille de la Somme, 20 000 soldats Alliés tués le premier jour)...

Si vous cherchez le parcours du Régiment du Poilu familial, cliquer sur "Journaux des Unités" (ou JMO, Journaux de Marche des Unités), aller dans "présentation" puis cliquer "Recherche dans les inventaires". Enfin, choisir l'Armée puis le Régiment du pépé... Sur certains Journaux d'Unités, les noms des morts et des blessés quotidiens ont été inscrit... Pour retrouver l'affectation d'un Poilu, on peut chercher sur une photo son numéro de matricule (voir le col). Ci-dessous quelques photos de mes Arrières Grands Pères : Joseph Méléder qui a d'abord été affecté au 48e RI de Guingamp, puis après blessure envoyé au 141e RI pour boucher les trous (régiment Provençal dont mon arrière Grand Père racontait son mécontentement d'entendre ses compagnons parler le provençal alors que sa langue maternelle était le breton !!!). Mon autre arrière Grand Père était Félix Fesland, il portait le numéro de Régiment "71" comme j'ai pu le costater sur un portrait, Unité originaire de Vitré en Ille et Vilaine...  Chose rare, ces deux Poilus sont sortis vivant de cet enfer alors qu'ils combattaient dans l'Infanterie où l'espérance de vie était courte (taux de mortalité des Régiments Bretons : plus de 26 % !).Joseph fut quand même blessé 3 fois dont une fois à Verdun, et renvoyé sur le front sitôt remis de ses blessures. Le derniers soldat français tué s'appelait Augustin Trébuchon, berger Lozérien de 40 ans. Il reçu une balle dans la tête le 11 novembre 1918 à 10h45 soit 15 mn avant la cessation totale des combats...

Pour toute question concernant 14-18, n'hésitez pas à me contacter : cave.saint.vincent@orange.fr

Restauration de photo :

Il est également possible de restaurer leurs photos jaunies par le temps : je le fais avec "Picasa" que l'on peut télécharger gratuitement sur Internet. Un peu de pratique permet facilement de retoucher une vieille photo (recadrage, redressement, netteté, contraste...) comme vous pouvez le constater sur celle de Félix ci-dessous :

Photo_Originale_F_lix_FeslandF_lix_Fesland_Poilu___droite_avec_pipe_assis_sur_qque_chose

 

 

 

 

 

 

 

 Conseils d'utilisation : avec Picasa, vous devez importer la photo du dossier où vous l'avez classée (dossier "Image" par défaut). Pour cela ouvrez Picasa puis importez la photo en allant dans l'onglet du haut gauche "Importer", une nouvelle fenêtre s'ouvre, allez dans l'onglet (également dans le haut gauche) "Importer à partir..." et sélectionner "dossier" pour vous rendre dans votre dossier "Image" où vous stockez vos photos (ou tout autre dossier). Cliquez sur la photo puis "ouvrir", la photo se retrouve dans Picasa. Cliquez dessus pour la sélectionner (si ça n'a pas été fait automatiquement) et cliquer en bas à droite "importer la sélection" et surtout pas "tout importer" (sinon toutes les photos de votre dossier photo seront importées dans Picasa). Une fois la photo importée, vous devrez l'ouvrir en cliquant dessus pour accéder aux fonctions qui vous permettrons de lui donner un coup de jeune. Une fois terminé il faudra à nouveau l'enregistrer dans votre dossier "Image" en lui redonnant un nouveau nom... Je ne sais pas si j'ai été assez clair mais un peu de pratique devrait aisément vous donner les bases nécessaires pour mener à bien vos prochaines restaurations...  Bon courage !